Nos derniers articles…

Nos derniers articles…

Méditation de pleine conscience ou mindfulness

Définition de la méditation de pleine conscience:

La méditation de pleine conscience ou mindfulnessconsiste à amener son attention sur l’instant présent. Par des exercices de concentration et d’attention, l’esprit apprend à se tourner vers ce qui se passe ici et maintenant, au moment où cela se passe.
En portant son attention sur ce qui se passe, on est plus attentif à ses ressentis, ses sensations, ses émotions, ses pensées. Ainsi en prenant conscience de ses émotions, pensées, on apprend à ne pas se laisser emporter par elles, à ne pas les laisser prendre le dessus.Ainsi, le stress, l’angoisse, l’anxiété sont souvent moins présent.On apprend à prendre du recul.
En pratiquant régulièrement la méditation de pleine conscience, on se fait moins piéger par les pensées, les ruminations, on identifie mieux les moments ou l’on abandonne l’observation des faits réels pour rentrer dans des supputations virtuelles.
Le méditant reste neutre dans son observation. Il peut focaliser son attention sur la respiration, sur un mouvement du corps, ou sur des sensations.
Il est essentiel de pratiquer régulièrement, et avec, si possible un instructeur, au moins au début. Celui-ci peut répondre à vos questions et surtout vous expliquer les fondements de la pleine conscience, ses règles, et les différentes façons de pratiquer.

Comment méditer?

La méditation de pleine consciencese pratique sous différentes formes, toutefois on distingue deux pratiques distinctes :
  • La pratique formelle: on s’assoit pour pratiquer de façon intensive, pendant environ 30 à 45 minutes. On peut également pratiquer debout ou en marche.
  • La pratique informelle, consiste à focaliser son attention lors d’actes du quotidien, en mangeant par exemple, en prenant sa douche, en faisant la vaisselle, en se rendant d’un endroit à un autre, en mangeant..
Les deux pratiques se complètent, et il est préférable de développer ces deux pratiques simultanément. Le fait de pratiquer de façon formelle permet de renforcer sa capacité à se concentrer et à être plus attentif lors des actes du quotidien, et c’est bien là le but. Mais se contenter de pratiquer uniquement « sur le coussin » et avoir une attitude opposée dans la vie de tous les jours ne contribue pas au processus.
Il s’agit plus d’une façon d’être que d’une technique. Cela permet de sortir du pilotage automatique de pensées dans lequel nous pouvons entrer de façon inconsciente et parfois systématique. Avec de la pratique, cela permet de mieux gérer certaines émotions, réactions, et automatismes. Lors des programmes MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), des méditations guidées vous sont remises afin de pratiquer à la maison.